En détail

Description de la formation:
Les premières observations qui ont fondées cette méthode ont été faites dans les années 80 : les enfants entendants qui grandissent dans des familles dont un des deux parents est sourd et pratique la langue des signes, communiquent plus tôt que les autres. Aujourd’hui les intérêts majeurs de signer avec les bébés sont non seulement de favoriser le développement du langage, mais aussi de développer leur sens de l’observation, d’accompagner leurs frustrations, d’entrer en relation et plus globalement de favoriser leur développement cognitif et affectif tout en s’amusant. La langue des signes associée à la parole est particulièrement adaptée au contexte multi-culturel des enfants accueillis car elle constitue un code commun qui peut être précieux pour permettre aux enfants de vivre les premières étapes de la socialisation paisiblement.
Apports théoriques : présentation de la méthode, de son impact sur l’observation de l’enfant. Mise en lien avec les périodes sensibles développées par Maria Montessori, ainsi qu’avec les récentes découvertes des neurosciences. Les attitudes qui favorisent le développement du langage chez l’enfant.
Ateliers pratiques : signes des besoins physiologiques, des émotions et des sentiments, des objets et activités du quotidien, de la familles et des personnes, de la nature et des animaux.
Objectifs et compétences à acquérir:
· connaître les principaux signes qui concernent la vie quotidienne de l’enfant (environ 100 mots) besoins physiologiques, émotions et sentiments, objets et activités du quotidien, familles et personnes, nature et animaux
· intégrer les signes dans sa pratique professionnelle quotidienne grâce à la pratique quotidienne, la conception de rituels (comptines, littérature jeunesse)
· transmettre autour de sa pratique auprès des parents, de la famille de l’enfant
Mots clés : dévelopement du langage, langue des signes, communication gestuelle, communication non-verbale, surdité, contexte multi-culturel, langue, accompagner les frustrations
Méthodes pédagogiques : 
· Apports théoriques et mises en pratique concrêtes
· Mise en commun et analyse de situations rencontrées par les participants dans leur pratique professionnelle 
· Jeux de rôles, mises en pratiques ludiques, comptines
· Temps de remédiation
 
Catherine Supper
Éducatrice de jeunes enfants, formatrice et consultante enfance et petite enfance
EPE – École des Parents et des Éducateurs de Moselle

Formateurs

SUPPER Catherine